Aller directement au contenu
@jaclyn-law-connexion
2018 M01 15

Cinq conseils pour une conduite prudente en hiver

Comment vous préparer pour les conditions de route dangereuses de la saison

Si les conditions météorologiques sont mauvaises, il est préférable de ne pas prendre la route. Cependant, si vous devez conduire, suivez ces conseils de Ian Law, président et instructeur en chef de l’école de contrôle automobile ILR, qui offre une formation aux conducteurs à ses installations de Minden et de Brampton, Ontario.

1. Mettez en pratique la bonne conduite.

Même si cela semble simpliste, la meilleure façon de devenir un meilleur conducteur est d’améliorer la sécurité. Presque toutes les collisions sont attribuables à une erreur du conducteur, indique M. Law (qui évite le mot « accidents »).

Tout d’abord, ralentissez. En hiver, l’adhérence des pneus est réduite, même sur des chaussées sèches. « Les limites de vitesse indiquées sont des maximums établis dans des conditions idéales : bonne visibilité, chaussées sèches, peu de circulation, » explique M. Law. « Lorsqu’une de ces conditions change, ces limites ne s’appliquent plus. »

En second lieu, regardez au-delà du véhicule qui vous précède. Les conducteurs ont tendance à se diriger où ils regardent, même si cela veut dire de suivre une autre voiture dans un fossé, souligne M. Law. Regardez où vous voulez aller.

Troisièmement, réduisez les distractions. Si vous choisissez une liste de lecture ou si vous parlez, vous n’avez pas conscience de ce qui se passe autour de vous. « Tous ceux qui pensent qu’ils peuvent tenir une conversation et traiter l’information sur la conduite ont tort. Votre cerveau fait l’un ou l’autre, » précise M. Law. « Lorsque les gens se concentrent sur les conditions routières, ils sont des conducteurs bien plus prudents. »

2. Préparez votre voiture pour l’hiver.

Si votre voiture n’a pas eu de mise au point depuis longtemps, faites-la inspecter. M. Law recommande aussi de remplacer les lames d’essuie-glace chaque automne (le caoutchouc se détériore au fil du temps) et d’acheter du liquide lave-glace avec le point de congélation le plus bas. « La visibilité est essentielle pour votre sécurité. Si vous ne pouvez pas voir un danger, comment pouvez-vous l’éviter? » mentionne-t-il. Lorsque vous enlevez la neige et la glace de votre auto, soulevez les essuie-glace et nettoyez autour des buses de liquide lave-glace.

N’ignorez pas les témoins de défaillance sur le tableau de bord qui peuvent indiquer des problèmes de pression d’huile ou d’autres problèmes. Pour une sécurité accrue, abonnez-vous à Auto intelligenteMC de Rogers, une solution de voiture connectée qui vous envoie des alertes sur l’état du moteur et qui diagnostique les problèmes de voiture.

Faites le plein souvent. « Ne vous déplacez pas avec moins d’un demi-réservoir d’essence, » recommande M. Law. Si vous êtes bloqué quelque part, vous pouvez faire tourner le moteur pour vous garder au chaud jusqu’à ce que vous obteniez de l’aide. Il est aussi moins probable que de la condensation se forme dans votre réservoir ou vos canalisations d’essence, ce qui peut avoir une incidence sur le rendement de la voiture. M. Law suggère aussi de passer à l’huile synthétique, qui fonctionne mieux que l’huile conventionnelle quand il fait froid.

3. N’hésitez plus à propos des pneus d’hiver.

« Les gens pensent que s’ils vivent dans une ville et que les rues sont dégagées, ils n’ont pas besoin de pneus d’hiver. Mais ce n’est pas simplement une question de glace ou de neige; c’est aussi une question de température, » ajoute M. Law. « Le caoutchouc durcit quand il fait froid. Alors, même sur des chaussées sèches, les pneus offrent moins d’adhérence. »

Les pneus d’hiver offrent une meilleure traction que les pneus toutes saisons. Ne lésinez pas; procurez-vous quatre pneus. « Les conducteurs qui ont une propulsion arrière ou avant ne devraient jamais essayer de s’en sortir avec deux pneus d’hiver, » souligne M. Law. « Si vous avez de l’adhérence à l’avant et aucune à l’arrière, l’arrière de la voiture dérapera. Si vous avez des pneus d’hiver seulement à l’arrière, la voiture sera difficile à diriger ou à immobiliser puisque ce sont les pneus avant qui sont le plus sollicités dans la direction et le freinage. »

Maintenez la pression des pneus. Les gaz perdent de la pression lorsque la température chute (c’est la loi de Boyle, que vous avez peut-être retenue de votre cours de physique). C’est pourquoi vous devez ajouter de l’air régulièrement.

Si votre voiture a une traction intégrale, voyez cela comme une caractéristique de rendement plutôt que de sécurité, conseille M. Law. « C’est une technologie phénoménale qui vous aide à accélérer, mais l’aspect négatif est que la traction intégrale peut cacher à quel point la route est glissante. Elle n’améliorera pas la direction de la voiture ou la distance de freinage. »

4. Prévoyez des fournitures d’urgence.

Gardez votre téléphone cellulaire chargé au cas où vous auriez besoin d’aide. Si votre véhicule n’est pas doté de serrures électroniques, ayez un antigel de serrure avec vous (et non pas dans la voiture, naturellement). Dans le coffre de votre voiture, prévoyez des câbles de démarrage, un grattoir, une pelle, un sac de sable ou de litière pour chat, une trousse de premiers soins et des collations énergétiques non périssables, comme des barres céréalières.

La solution Auto intelligenteMC de Rogers vous offre plus de tranquillité d’esprit lorsque les membres de votre famille se déplacent dans des conditions hivernales. En effet, vous pouvez suivre leurs déplacements et recevoir des alertes lorsqu’ils arrivent en toute sécurité à leurs destinations.

5. Portez des vêtements pour une conduite prudente.

Ne portez pas votre manteau d’hiver au volant. Des manches volumineuses nuisent à la conduite, et votre ceinture de sécurité ne sera pas bien ajustée (la partie abdominale de la ceinture devrait aller sur votre bassin, et non sur votre abdomen, pour protéger vos organes).

La loi conseille aussi de changer les bottes pour des chaussures. « Des conducteurs ont des collisions parce qu’ils ont touché les deux pédales avec leurs bottes d’hiver et ne pouvaient pas sentir la différence, » mentionne-t-il. Aussi, enlevez vos gants ou vos mitaines en coton ou en laine, car ils peuvent glisser sur le volant (les gants en cuir sont préférables). Et préférez toujours la logique au style. « Nous voyons beaucoup de jeunes qui conduisent en portant des hauts à capuchon et en se mettant le capuchon sur la tête, » mentionne M. Law. « C’est un non catégorique, parce que si vous tournez la tête, votre capuchon ne tourne pas en même temps. »

Cliquez ici pour savoir comment une voiture connectée peut aider la sécurité de votre famille et la vôtre cet hiver grâce à Auto intelligente de Rogers.