Aller directement au contenu

Comment réaliser des images spectaculaires en noir et blanc

Saisir des images monochromes attrayantes est un art et une science. Voici ce que vous devriez savoir.

Photo par David Wright.

Vous avez probablement entendu dire que la photographie noir et blanc faisait un retour en force, mais la vérité, c’est qu’elle n’a jamais vraiment disparu. Même quand la pellicule couleur est devenue plus populaire et abordable, au milieu du XXe siècle, la photographie monochrome (comme on l’appelle aussi) a toujours tenu bon. L’allure et la texture de ces images étonnantes sont tout simplement différentes. Nous voyons le monde en couleur et, pourtant, une version en noir et blanc peut sembler étrangement plus réelle. Et quand elle bien faite, une photo monochrome est tout ce qu’il y a de plus contemporain. Réaliser une image en noir et blanc qui se distingue vraiment est un peu plus difficile, mais voici quelques conseils pour vous aider à commencer.

Photo par David Wright.

Équipement

Il existe un perpétuel débat pour déterminer si la photographie numérique peut égaler la qualité de la pellicule – sans égard au nombre croissant de mégapixels –, mais puisque la plupart d’entre nous utilisent leurs téléphones intelligents et leurs appareils numériques pour prendre des photos, restons-en à cette méthode. Depuis des années, les photographes sont capables de convertir des documents JPEG couleur en images monochromes en utilisant Photoshop et des logiciels de retouche semblables, mais la plupart des appareils photo et de nombreux téléphones intelligents permettent maintenant de passer au mode noir et blanc. Et le fait de créer des œuvres monochromes originales à la source présente des avantages.

Un fabricant d’appareils photo allemand a élevé ce concept au énième degré : il y a deux ans environ, la légendaire marque Leica a lancé un modèle à la fine pointe de la technologie, conçu pour ne prendre que des photos en noir et blanc. Grâce à un capteur de 24 mégapixels consacré uniquement au rendu du noir, du blanc et des teintes de gris, le Monochrom, qui porte bien son nom, produit des images d’une netteté exceptionnelle, mais à prix fort. Le prix de détail de l’appareil est d’environ 10 000 $ ici, au Canada, sans objectif.

Puis, les nouveaux téléphones intelligents Huawei P10 et P10 Plus sont apparus, dotés d’un double objectif hors pair – conçu en collaboration avec nulle autre que Leica – avec capteur couleur de 12 mégapixels et capteur monochrome de 20 mégapixels. Ce que saisissent les deux capteurs est combiné pour offrir des images particulièrement détaillées, une grande gamme dynamique et des niveaux de bruit faibles permettant de produire des photos nettes aux couleurs vives. Il va sans dire que c’est beaucoup plus abordable qu’un appareil Leica M Monochrom.

Photo par David Wright.

Composition

Certains affirment que, pour prendre de belles photos monochromes, il faut s’habituer soi-même à voir en noir et blanc... et ce n’est pas aussi difficile que ça en a l’air. La clé, c’est le contraste. Cherchez des zones de lumière claires jouxtant des zones plus sombres, et imaginez que toutes les couleurs se retirent de la scène.

En noir et blanc, les formes, les lignes et les motifs ressortent. Alors, essayez d’inclure dans l’image ce genre de touches qui attirent le regard. De la même façon, il est fréquent que les textures prennent vie plus efficacement en noir et blanc qu’en couleur.

Rappelez-vous ces détails quand vous faites des portraits. Utilisez les formes, les motifs et les textures à votre avantage, en évitant tout désavantage non flatteur, comme une ombre dérangeante dans le visage du sujet. Comme c’est le cas dans les portraits couleur, assurez-vous que les yeux du sujet sont le centre de l’attention.

Photo par David Wright.

Quand vous photographiez des paysages ou des scènes de rue, les ciels couverts et le brouillard peuvent être vos alliés, puisqu’ils donnent aux photos une certaine atmosphère brumeuse (ce qui n’est pas le cas en photographie couleur, celle-ci pouvant souffrir des conditions de faible éclairage).

C’est en forgeant qu’on devient forgeron : ne vous laissez pas décourager par de piètres résultats lors de votre premier essai. Faites beaucoup de photos. Examinez-les de près avec objectivité. Apprenez de vos erreurs et vous découvrirez que la photographie monochrome peut être tout aussi éclatante que la photographie couleur. Les meilleures images en noir et blanc sont fluides, dynamiques et colorées, à leur manière.

Photo par David Wright.